logo

Une envie, un souci ?

Contactez-nous au

0844 56 78 90
du lundi au vendredi de 8H à 17H !

Actualtés récentes

Une question ? Appelez-nous ! | 0844 56 78 90
Eric Lebel – fondateur de Takinoa

L’alimentation du futur : technologique ou biologique ?

Comment mangerons-nous dans 20 ans ? C’est la question qu’a posée la Société Suisse des Cuisiniers (SSC) lors de son colloque annuel au CHUV de Lausanne en septembre. Nos choix alimentaires d’aujourd’hui conditionnent notre santé de demain. C’est ce que rappelle Eric Lebel, fondateur de Takinoa, pour qui l’alimentation est avant tout une question de santé et de société, avant d’être une question de business.

Eric Lebel : L’alimentation nous concerne tous. Il est temps que nous prenions conscience de son importance, de ses effets sur notre santé, sur la société et sur l’environnement. Les choix alimentaires que nous proposons chez Takinoa respectent les lois du vivant et la biochimie. Par exemple, à l’avenir, nous ne pourrons pas continuer à manger autant de viandes. La production de viande est une des premières causes d’augmentation du CO2 dans l’atmosphère. Takinoa recommande de manger moins de produits carnés, car ils sont chers d’une part et les produire consomme de nombreuses ressources. En manger en petite quantité 1 à 2 fois par semaine est suffisant.

Takinoa développe des principes alimentaires basés sur le bien-être et le bien-manger. Mais comment continuer à manger sain demain quand nous serons 9 milliards sur terre?

L’alimentation de qualité selon les principes de Takinoa, procure un grand confort tant sur le plan digestif que psychique. Nous proposons un type d’alimentation qui fait du bien au corps et qui rend heureux, léger, dynamique. Avec de bonnes protéines, y compris végétales, sans lactose, sans gluten, et de bonnes graisses. Malgré toute l’information à notre disposition, la population est très peu informée. Elle est largement conditionnée par le marketing qui argumente sur le prix et le goût. Les conséquences de ce marketing sont visibles partout : le sucré et le (mauvais) gras ont envahi les supermarchés et nos cuisines.  Alimentation et boissons, c’est pareil !
Quand on est professionnel de l’alimentation, et si on veut préparer un meilleur avenir, notamment de santé, il faut faire preuve de beaucoup de pédagogie en expliquant par exemple ce qu’est l’indice glycémique –l’IG-, pourquoi le sucre acidifie le corps et créé des inflammations. Expliquer aussi quelles sont les bonnes graisses qui protègent nos cellules, les bonnes cuissons qui respectent les nutriments et pourquoi manger cru favorise l’absorption des micro nutriments (vitamines, enzymes, minéraux). C’est cette approche que nous mettons en avant chez Takinoa.

Une alimentation technologique –fermes urbaines, aquaponie, agriculture hors sol ou steaks in vitro- se développe actuellement. Qu’en pensez-vous ?

Nous ne connaissons pas les conséquences de ces nouveaux procédés à large échelle sur la santé humaine. Il est urgent que nos gouvernements mettent en place des commissions scientifiques qui valident ces procédés. Le business n’a pas les compétences / le savoir pour décider de notre futur.
Les aliments bruts, les aliments cuisinés et notre corps répondent tous aux lois de la biochimie donc aux lois du vivant que nous devons respecter. De nombreux exemples prouvent que des solutions d’avenir plus simples et authentiques existent et qu’elles fonctionnent. Le film « Demain » l’illustre.

Takinoa s’appuie sur un sourcing (origine des produits) local, de saison, et autant que possible bio (le vrai bio à zéro produits chimiques).
Produire sans chimie, en utilisant les méthodes modernes (comme la permaculture), redonne aux sols leur vie et permet d’avoir une agriculture productive sans les nombreux inconvénients de la chimie (pesticides) sur la santé. Donc le bon sens voudrait que cette voie soit choisie à l’avenir. L’industrie n’a pas vraiment sa place dans l’alimentation du futur.

TAKINOA | Food for joy